Comme beaucoup de parents, je me suis fait surprendre par l’adolescence de mes enfants. On ne les voit pas grandir, ou on ne veut pas le voir. On croit qu’ils nous admireront toujours, qu’ils écouteront toujours nos conseils et recommandations, qu’ils seront toujours des enfants curieux et joyeux.

Grosse erreur !  En quelques semaines, j’ai vu ma petite princesse blonde, souriante et adorable, se transformer en jeune fille revendicative, impulsive et susceptible. Je suis devenue son ennemi numéro un et la responsable de tout de ce qui ne va pas dans sa vie. Mais, je reste aussi celle qui rassure, sera toujours là, procure du réconfort et répond aux questions.

Difficile de trouver un équilibre dans cette tempête qui s’abat sur nous, j’ai souvent l’impression que je n’arriverai pas à surmonter l’épreuve. Les discussions sont compliquées et dégénèrent systématiquement. Je ne la comprends plus, elle ne me comprend pas. Elle veut s’échapper, je voudrais la retenir encore un peu auprès de moi, de nous, dans le cocon familial. Je voudrais pouvoir la prévenir de tous les dangers de la vie d’adulte mais je sais aussi que je dois la laisser faire ses propres expériences et lui faire confiance.

Dans cette zone de turbulences, elle comme moi ne sommes pas heureuses de ne plus nous comprendre, de ne plus savoir nous écouter. Mais que faire ? Comment garder le lien ?

En tant qu’adulte et parent, je me suis toujours dit que c’était à moi de faire le premier pas, de revenir vers mes enfants à chaque conflit, de leur parler, de leur expliquer plus posément les raisons de tels ou tels refus, de m’excuser aussi quand il y avait lieu. Alors, face à l’adolescence, j’ai adopté la même stratégie, la seule que je connais : après l’inévitable tempête, savoir revenir parler à ma fille, non pas pour essayer de la convaincre que j’ai raison, mais juste pour se dire calmement, sans le prisme de la colère, ce que chacune a sur le cœur.

Cela ne résout pas tout bien sûr. Il y a toujours des disputes, des cris, des portes qui claquent et des « tu ne comprends rien ! ». Mais malgré tout, le lien est maintenu et nous nous efforçons toutes les deux, à tour de rôle, de faire un pas vers l’autre malgré nos désaccords. La confiance est maintenue et finalement nous apprenons toutes les deux à faire attention à l’autre : elle a s’extraire de la famille moins brutalement et moi à la laisser prendre sa place dans le monde, à la laisser grandir tout simplement !

En matière de parentalité, il est difficile de donner des conseils, chaque parent faisant comme il peut, et, dans la majorité des cas, du mieux qu’il peut. Mais je crois quand même, qu’avec les adolescents, le plus important reste d’arriver à leur faire confiance. Nous devons mettre notre peur de parent de côté et accepter de les voir partir, prendre des risques, tomber… mais aussi se relever et repartir plus forts, armés de notre amour et de notre confiance indéfectible.

__________________

Pour tenter de comprendre votre ado…

Deux sites internet :

Un site de parentalité positive, Apprendre à éduquer
Un site de questions/réponses destiné aux ados et à leurs parents, le Fil Santé Jeunes

Site internet super bien fait qui traite de toutes les questions que les ados et leurs parents se posent. Un bon support à la discussion. Je l’ai utilisé à de nombreuses reprises avec mes enfants, et notamment avec ma fille pour qualifier le harcèlement et l’aider à relativiser les rumeurs diffusées sur elle.

Et trois livres qui m’ont accompagnée :

L’adolescence autrement : Faire confiance aux ados, faire confiance à la vie !, Catherine DUMONTEIL-KREMER

Ce livre m’a vraiment aidé dans la relation avec mes enfants adolescents. J’ai pris conscience de rôle de soutien plutôt que de mon rôle d’instructeur en chef.

On ne se comprend plus, Isabelle FILLIOZAT

Dans la continuité du livre précédent, l’ouvrage d’Isabelle FILLIOZAT permet de se questionner en tant que parent et de comprendre le processus de l’adolescence. J’ai ainsi appris à ne plus me sentir systématiquement agressée par les remarques et critiques de mes enfants adolescents, cela fait partie du processus pour devenir un adulte !

Petit décodeur illustré de l’ados en crise, Anne-Claire Kleindienst et Lynda Corazza

Très simple et facile à lire en raison de son format illustré. Son intérêt réside dans la double approche à savoir le point de vue des parents et le point de vue des adolescents, ce qui permet d’essayer de se comprendre mutuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis, comme vous, une citoyenne du monde, c'est à dire une citoyenne parmi tant d'autres ! Je ne prétends pas détenir la vérité ni avoir un avis universel. Je souhaite partager avec vous mes pensées révoltées, inspirantes et quotidiennes, pour échanger, comprendre, évoluer, s'inspirer, grandir et si possible contribuer à un monde plus beau !

Pensée du moment
Je suis comme je suis, Je suis faite comme ça, Quand j'ai envie de rire, Oui je ris aux éclats... Un poème de Prévert magnifique pour rappeler que chaque femme a le droit d'être elle-même, indépendamment du regard des autres !
Je me revendique écolo et responsable. Je pense avoir conscience de l’enjeu qu’il y a à changer nos modes de vie et de consommation si nous voulons laisser une planète […]
Un peu d’insouciance, un peu de légèreté, car avec le soleil des beaux jours, un petit parfum des vacances s’annonce. J’aime découvrir le monde, de nouvelles cultures, de nouveaux paysages […]
Inscrivez-vousEt soyez informés par email des nouvelles pensées