Dans ma vallée de montagne, à l’initiative d’un petit groupe, une réunion est organisée dans une brasserie artisanale pour réfléchir à ce que nous pourrions faire collectivement pour notre territoire. Je suis destinataire du mail d’invitation à cette réflexion et le sujet m’interpelle évidemment !

Comme beaucoup de citoyens, je sais qu’il faudrait que nous fassions évoluer ensemble nos modes de vie si nous ne voulons pas foncer droit dans le mur. Mais, toujours comme beaucoup de citoyens, et malgré ma bonne volonté, ma conscience sociale et écologique, je ne sais pas par quel bout commencer, avec qui et comment. Aussi, ce mail tombe à pic, à plusieurs c’est plus facile et plus enthousiasmant, et je me rends à la fameuse réunion pleine d’espoir.

Quelques mois plus tard, quelques réunions plus tard, quelques discussions et quelques fous rires plus tard, le groupe s’est étoffé, modifié, structuré et notre groupe local Colibris voit le jour ! Mais qu’est-ce que le mouvement Colibris me dites-vous ???

« Le mouvement Colibris tire son nom d’une légende amérindienne, racontée par Pierre Rabhi, son fondateur :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! 

Et le colibri lui répondit : Je le sais, mais je fais ma part. »

Le mouvement Colibris c’est donc cela, la contribution de chaque citoyen, si modeste soit-elle, pour faire évoluer le monde. Nous avons tous un rôle à jouer, nous pouvons tous, chacun à notre mesure agir pour faire de notre monde ce que nous voulons qu’il devienne.

Et puis, un groupe Colibris se constitue à l’échelle locale, mais la force de ce mouvement réside aussi dans le lien entre les différents groupes. Le réseau apporte un soutien à chaque groupe local et permet le partage d’expériences, sources d’inspiration et d’enthousiasme ! À plusieurs, on réfléchit mieux et on trouve plus vite des solutions.

Au-delà du geste citoyen qu’il y a à s’impliquer dans une telle démarche, c’est aussi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes, d’agrandir le cercle et d’élargir le champ des possibles. Dans cette ambiance générale de méfiance vis-à-vis de l’autre, la notion de lien social est à reconstruire ! Faire partie d’un ensemble devient essentiel pour réapprendre à aller vers l’autre et ne pas nous isoler.

Plus de 130 groupes locaux existent aujourd’hui, et j’ai envie de croire que ce nombre va continuer à augmenter. Alors si l’expérience vous tente, renseignez-vous, rapprochez-vous d’un groupe existant ou mobilisez les troupes pour créer un nouveau groupe, croyez-moi, l’expérience est stimulante et donne envie de croire en un avenir meilleur !

__________________

Pour faire sa part comme le colibri

Le site internet du mouvement Colibris

J’aime aller fouiner sur le site du mouvement Colibris, riche d’informations et de ressources collaboratives multiples. Je vous encourage à aller y faire un tour, à découvrir les projets. Vous verrez, vous vous sentirez regonflés à bloc, remplis d’une énergie positive !

Le magazine Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Ce magazine me redonne espoir à chaque fois que je le lis. Les articles ne cherchent pas à nous culpabiliser, à nous faire la leçon sur nos modes de vie, mais plutôt à nous montrer les initiatives inspirantes, à nous offrir un autre regard et à nous encourager à devenir des acteurs du changement pour le plus grand bien de la planète !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis, comme vous, une citoyenne du monde, c'est à dire une citoyenne parmi tant d'autres ! Je ne prétends pas détenir la vérité ni avoir un avis universel. Je souhaite partager avec vous mes pensées révoltées, inspirantes et quotidiennes, pour échanger, comprendre, évoluer, s'inspirer, grandir et si possible contribuer à un monde plus beau !

Pensée du moment
Je suis comme je suis, Je suis faite comme ça, Quand j'ai envie de rire, Oui je ris aux éclats... Un poème de Prévert magnifique pour rappeler que chaque femme a le droit d'être elle-même, indépendamment du regard des autres !
Je me revendique écolo et responsable. Je pense avoir conscience de l’enjeu qu’il y a à changer nos modes de vie et de consommation si nous voulons laisser une planète […]
Un peu d’insouciance, un peu de légèreté, car avec le soleil des beaux jours, un petit parfum des vacances s’annonce. J’aime découvrir le monde, de nouvelles cultures, de nouveaux paysages […]
Inscrivez-vousEt soyez informés par email des nouvelles pensées