Devant les raccourcis et amalgames faits par la classe politique sur la mobilisation contre le racisme post-confinement, la moutarde me monte au nez. Comment un Président de la République peut-il minimiser l’engagement de la jeunesse contre le racisme et les violences policières en le réduisant à une conséquence du confinement ?? Comment un Président de la République peut-il considérer que les manifestations antiracisme s’apparentent à du communautarisme ?? Comment en sommes-nous arriver là, pour qu’il se sente légitime à nous mépriser de la sorte ??

De plus en plus ouvertement, les différents pouvoirs de notre pays cherchent à détourner notre regard de leurs petits arrangements en nous dressant les uns contre les autres, en nous faisant croire que tout est de la faute de notre prochain, qui est notre ennemi parce qu’il est différent, pauvre, homo, noir, … Bref tous les prétextes sont bons pour que nous nous affrontions entre nous et que la classe dirigeante poursuive ses petites affaires sans que nous ne la dérangions. Le plus triste, c’est que la plupart du temps, cela fonctionne : le racisme en France a encore de beaux jours devant lui… Heureusement, nous avons de temps en temps un sursaut et nous réagissons. Alors non, tout n’est pas perdu, il reste encore un peu d’espoir, un peu d’humanité dans notre société malade, haut les cœurs !

Le racisme, la xénophobie, l’homophobie, malheureusement, je connais bien, une partie de ma famille vote Rassemblement National et défile avec la Manif pour Tous. En parallèle, évidemment, ils se disent tolérants et charitables, allant à la messe tous les dimanches et se confessant allègrement pour se laver de leurs péchés… J’ai eu de nombreuses discussions avec eux pour essayer de comprendre leur point de vue et leur faire entendre le mien. Peine perdue, je n’ai pas réussi, si quelqu’un a une astuce, une idée, un truc, je suis preneuse, … A mon grand désespoir, je n’ai pas trouvé les mots pour leur dire que, selon moi, tous les êtres humains sont égaux et que la différence est davantage une richesse qu’une menace. Je n’arrive pas à comprendre comment un être humain peut rejeter un autre être humain simplement parce qu’il a une couleur de peau différente. Je n’arrive pas à comprendre en quoi cela constitue un danger. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi tant de haine et de méchanceté.

Souvent, on me rétorque « Mais ils prennent le travail des VRAIS français ! Et puis ils touchent des quantités d’aides et d’allocations familiales, c’est pas juste ! ». Par contre, ces mêmes personnes ne trouvent rien à redire aux contrôles au faciès et aux discriminations à l’embauche. Alors, face à ces propos basiques et si peu argumentés, j’ai envie de répondre simplement que chacun a droit à un travail et à des aides, s’il répond aux critères, quelle que soit la couleur de sa peau ! Et on peut aller plus loin, quel que soit son sexe, son orientation sexuelle, son âge, etc…

Alors, je veux dire à cette jeunesse qui manifeste, qui se dresse contre les pratiques violentes et racistes des forces de l’ordre, qui s’insurge contre les inégalités, VOUS êtes notre espoir d’un monde plus juste, plus équilibré mais surtout plus humain et humaniste. Et quand mon fils de 10 ans me dit « Maman, je ne comprends pas pourquoi c’est différent d’avoir la peau noire ? Moi j’ai les yeux bleus et mon copain a les yeux marrons, c’est pareil non ? », je me dis que tout n’est pas perdu, que nous avons vraiment un rôle à jouer pour élever nos enfants dans la tolérance et l’empathie et faire de demain un monde plus coloré.

Des films et livres pour combattre le racisme

Un film :

BlacKkKlansman : J’ai infiltré le Ku Klux Klan, réalisé par Spike Lee

Ce film est inspiré d’une histoire vraie : un policier afro-américain infiltre le Ku Klux Klan pour en dénoncer les agissements. Je suis sortie de la séance de cinéma totalement bouleversée pour différentes raisons mais notamment parce que j’ai compris que les personnes qui sont fondamentalement racistes sont absolument persuadées d’avoir raison, elles sont totalement convaincues du bien fondé de leurs propos et de leurs agissements. Je suis sortie en me disant que nous ne devions jamais nous dire que le racisme est derrière nous, car la différence continuera de faire peur, et nous devrons toujours continuer à combattre cette peur.

Un roman pour ados et le film qui va avec :

The Hate U Give, Angie THOMAS

Un film émouvant et juste qui montre le racisme aux Etats-Unis, la perception de la communauté noire face aux injustices qu’elle vit au quotidien, la notion de communautarisme également qui se construit au fur et à mesure des agressions subies. J’aime l’approche du film qui montre toutes les subtilités du racisme et du communautarisme, tout n’est pas noir au blanc. Mais surtout, j’aime ce que dit ce film : la haine de l’autre, c’est nous, les adultes, les parents, qui faisons le choix de la transmettre, de la donner à nos enfants. C’est donc un film à regarder avec vos enfants et un livre à faire lire à vos ados.

Trois autres romans :

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Harper LEE

Un roman culte qui raconte l’histoire d’un avocat blanc défendant un ouvrier noir, injustement accusé du viol d’une femme blanche. Un livre splendide, plein d’humanité, qui fait réfléchir sur les positions que nous pouvons adopter dans la société pour ne pas accepter les injustices raciales. Laissez-vous porter par cette histoire, elle vous fera réfléchir d’autant plus qu’elle est vue à travers les yeux d’une enfant.

L’Art de Perdre, Alice ZENITER

Une saga familiale qui raconte l’histoire d’une famille de harkis et du rapport à l’identité et à l’appartenance de chaque génération à un pays. Moi qui n’ai pas besoin de me justifier par rapport à mes racines, qui ne me suis jamais posée la question du rapport à mon pays, je me suis retrouvée ébranlée par ce déchirement identitaire entre deux pays, entre deux générations. L’histoire nous livre la difficulté qu’il y a à vouloir conserver sa culture d’origine, partie intégrante de soi-même, et l’injonction qui est faite de la renier pour pouvoir s’intégrer en France. Il s’agit d’un dilemme insoluble évidemment !

Désorientale, Négar DJAVADI

Encore une saga familiale avec un titre très évocateur faisant référence au renoncement de la culture orientale pour s’intégrer dans la culture occidentale. Un livre qui mêle l’histoire personnelle et l’Histoire avec un grand H, un livre qui nous raconte comment la France impose pratiquement aux immigrants un rejet de leur identité et qui continue de leur reprocher constamment d’être venus… Décidément, la France n’est pas un pays si accueillant.

Des livres pour les petits :

C’est comme un arc-en-ciel, Jean-Yves Le Guen et Caroline Palayer

Un magnifique livre pour enfants qui raconte l’histoire de 7 enfants exilés, originaires de pays différents, avec des histoires différentes, qui se tiennent chaud et peuplent leur arbre refuge de leurs multiples couleurs de peau « comme un arc-en-ciel ». De belles illustrations et des histoires courtes mais poignantes de chacun des enfants, c’est un livre parfait pour parler de la différence et de ces richesses. Il nous a été offert par l’arrière-grand-mère de mes enfants et nous l’avons lu et relu des quantités de fois. Pour moi, c’est un livre familial fondateur.

Et sur la Boutique Amnesty

Vous trouverez des quantités de livres qui traitent de la différence et du racisme. Je vous laisse choisir celui qui vous inspire !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Je suis, comme vous, une citoyenne du monde, c'est à dire une citoyenne parmi tant d'autres ! Je ne prétends pas détenir la vérité ni avoir un avis universel. Je souhaite partager avec vous mes pensées révoltées, inspirantes et quotidiennes, pour échanger, comprendre, évoluer, s'inspirer, grandir et si possible contribuer à un monde plus beau !

Pensée du moment
Je suis comme je suis, Je suis faite comme ça, Quand j'ai envie de rire, Oui je ris aux éclats... Un poème de Prévert magnifique pour rappeler que chaque femme a le droit d'être elle-même, indépendamment du regard des autres !
Je me revendique écolo et responsable. Je pense avoir conscience de l’enjeu qu’il y a à changer nos modes de vie et de consommation si nous voulons laisser une planète […]
Un peu d’insouciance, un peu de légèreté, car avec le soleil des beaux jours, un petit parfum des vacances s’annonce. J’aime découvrir le monde, de nouvelles cultures, de nouveaux paysages […]
Inscrivez-vousEt soyez informés par email des nouvelles pensées